L’insulte de Bastareaud lui coûte l’Irlande

54

Suspendu 3 semaines pour avoir proféré une insulte à caractère homophobe contre un joueur de Trévise en Coupe d’Europe, Mathieu Bastareaud ne peut en l’état honorer sa sélection pour l’ouverture du Tournoi des 6 Nations face à l’Irlande.

Appelé 2 heures plus tôt parmi les 32 joueurs retenus par le nouveau sélectionneur Jacques Brunel pour préparer le premier match des Bleus dans le prochain Tournoi des 6 Nations face à l’Irlande, le samedi 3 février (17h45), au Stade de France, Mathieu Bastareaud ne peut pas en l’état postuler pour ce rendez-vous face au XV du Trèfle.

La faute à la suspension de 3 semaines prononcée par la commission de discipline de l’EPCR, l’organisateur des Coupes d’Europe, devant laquelle le trois-quarts centre et capitaine du Rugby Club Toulonnais avait comparu plus tôt dans la matinée. Une peine infligée suite à l’insulte à caractère homophobe proférée par Bastareaud à l’encontre d’un adversaire lors de la victoire sur le Benetton Trevise dimanche, à Mayol, dans le cadre de la Champions Cup. 

« Basta » méritait le rouge

Les membres de la commission, son président Rod McKenzie (Ecosse), Jennifer Donovan (Irlande) et Becky Essex (Angleterre), ont examiné les preuves et entendu notamment la déposition de Bastareaud, qui a plaidé coupable. Il a été déterminé que la nature de l’insulte aurait mérité un carton rouge et que l’infraction correspondait à la sanction minimale du barème des sanctions de World Rugby, à savoir un point d’entrée de six semaines. L’absence de facteur aggravant et la prise en compte du fait que le joueur ait plaidé coupable a permis de réduire la sanction de moitié (le maximum autorisé).

Mathieu Bastareaud sera requalifié le dimanche 4 février, soit le lendemain de l’entrée des Bleus dans le Tournoi ; le joueur a la possibilité de faire appel de cette décision.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Solve : *
34 ⁄ 17 =